Une fille qui aime baiser son frère

Mise en ligne le 12.21.2014

J’étais à moitié endormi lorsque ma sœur vint dans ma chambre sans se soucier de ce que je faisais. Elle alla à la fenêtre et regarda dehors, je me soulevai avec les coudes,

“Bon sang, qu’est que tu fais sœurette ?”, dis-je, un peu agacé,

“Attends” dit-elle en secouant la main.

“Qu’est-ce que tu regardes ?”

“Maman, elle s’en va juste au travail”

“Oui, elle s’en va à cette heure tous les matins” remarquai-je,

“Voila, elle est partie” elle se tourna et se tint au pied du lit. C’est alors que je remarquai qu’elle ne portait qu’une courte robe de chambre rose en soie,

“Quoi ” demandai-je lorsqu’elle baissa le regard sur moi,

“Alors tu vas toujours au lit sans rien porter ?” dit-elle,

“Comment toi, tu sais ça ?”

“Parce que, mon cher frère sexy, je peux voir à travers les draps.”

Cela avait été une chaude nuit et un simple drap était plus que nécessaire. Je ne fis rien pour me couvrir, qu’elle puisse voir ou non m’importait peu,

“Et donc…”.

Elle s’approcha légèrement,

“Et donc, cher petit frère, lorsque tu m’as vue nue dans le bain l’autre jour, ça m’a fait réfléchir, et” elle tira le cordon de sa robe de chambre et la laissa glisser sur son corps jusqu’au sol.

“Je pensais que tu avais besoin de mieux me regarder, si tu ne m’avais pas déjà bien regardée dans le bain, bien sûr”

Mon esprit se remémora son bain. J’étais entré et l’avais surprise nue,

“Si ça n’avait pas été le cas, maintenant ça l’est”

Elle se tint là un moment, ses tétons était vraiment jolis c’est vrai, pas très gros mais jolis et pour sa partie duveteuse, et bien, elle n’avait pas beaucoup de poils pubiens, seulement une petite zone bien délimitée,

“Et bien ?” demanda-t-elle,

“Et bien quoi ? ”

“Tu vas baiser ta sœur ou pas ?”

J’étais étonné de la façon dont elle s’offrait,

“Oui, j’adorerais” je retirai le drap de mon corps nu et elle haleta de plaisir,

“Et bien, c’est une jolie bite frérot, quelque chose dans quoi je peux planter les dents” gloussa-t-elle,

“On ne va pas simplement rester là, mets ta bouche autour de ma bite”

Je n’eu pas besoin de lui demander deux fois, elle était entre mes jambes, prenant ma grosse bite dans la bouche. Elle n’allait pas beaucoup parler, mais pourquoi aurait-elle voulu parler de toute façon ? Elle s’occupa de ma bite comme si ça n’avait pas été la première fois, elle savait vraiment comment tirer le meilleur de moi. Lorsqu’elle en eu assez de sucer ma bite, elle remonta le long de mon corps, m’embrassant tout le long, jusqu’à ce qu’elle se retrouve face à face avec moi,

“Maintenant, reste allongé là et je te baise avec fougue” dit-elle en souriant,

Elle m’enfourcha et abaissa son clito jusqu’à atteindre le bout de ma bite,

“Oooo, c’est bon” gémit-elle doucement,

Bientôt, j’étais profondément en elle. Elle n’avait pas tort lorsqu’elle disait qu’elle allait me baiser. Elle était tellement excitée que je me demandais si j’allais pouvoir suivre son rythme. Elle bougea d’un côté à l’autre, ma bite se balançant avec elle alors que ses orgasmes arrivaient encore et encore. L’agrippant fermement, je la fis rouler sur le dos pour pouvoir la ralentir, puis je la baisai alors doucement, enfonçant ma bite très dure de 18 cm en elle aussi profondément que possible,

“Tu aimes ça ?, je fis gigoter ma bite.

“Oooo, oui, je peux la sentir en moi” elle ouvrir les cuisses aussi grand que possible et je maintins la pression en elle. Elle cria de pure joie alors qu’un autre orgasme la submergea, mais cette fois elle réagit de façon plus excitée

“omg, c’était le meilleur jusqu’à maintenant” s’écria-t-elle,

“Tu as aimé alors”

“Oui, continue un peu”

“J’aimerais bien, mais je vais jouir” elle se pencha vers moi et m’embrassa à pleines lèvres,

“Tu peux jouir petit frère”

“C’est bon si je lâche tout en toi ?”

“Oui” me chuchota-t-elle à l’oreille,

Ensuite, le fluide d’amour s’écoula hors de moi alors que je remplissais rapidement sa chatte. Elle resta sur moi jusqu’à ce que je redescende du paradis,

“Comment c’était pour toi ?” demanda-t-elle,

“Génial, je ne m’étais pas rendu compte à quelle point tu étais un bon coup jusqu’à maintenant”

Et bien, cela a donné suite à de nombreuses autres baises, et depuis ce jour-là, sœurette et moi baisons de temps en temps, du lit à la salle de bain, nous profitons toujours l’un de l’autre.

Thank you!
93%
14 J'aime
510 Vues

S'il vous plaît, choisissez la raison de mauvaise liaison et appuyez sur [Rapport]

Catégorie:

Avez-vous aimé cette histoire de sexe ? N'oubliez pas de publier votre commentaire ! C'est très intéressant, qu'en pensez-vous?

Histoires similaires

Une fille qui aime baiser son frère
Mise en ligne le 12.21.2014

J’étais à moitié endormi lorsque ma sœur vint dans ma chambre sans se soucier de ce que je faisais. Elle alla à la fenêtre et regarda dehors, je me soulevai avec les coudes, “Bon sang, qu’est que tu fais sœurette ?”, dis-je, un peu agacé, “Attend...

Catégorie: